Faisabilité institutionnelle et d’affaires

Évaluer la capacité de votre institution à entreprendre le projet

Déterminer si votre groupe est prêt à entreprendre un projet d’immobilisation d’envergure est une étape souvent négligée et pourtant essentielle du processus d’étude de faisabilité. Elle exige un travail d’introspection honnête et la volonté d’apporter des modifications institutionnelles significatives qui serviront la mission du projet.

Si l’institution ne peut apporter les changements exigés par le projet, le concept de projet devra être ajusté.

Les questions à poser comprennent (entre autres) :

  • Existe-t-il au conseil et au sein du personnel un leadership fort capable de piloter un projet sur plusieurs années avec énergie, crédibilité et endurance ?
  • La composition du conseil d’administration est-elle appropriée pour diriger une initiative de collecte de fonds de l’envergure projetée ?
  • Les parties prenantes sont-elles enthousiastes au sujet des résultats d’un projet?
  • Quel pourrait être l’impact de la phase de construction sur le fonctionnement de l’organisation ?

Comprendre le contexte économique et les résultats du projet

Une analyse de marché regarde à l’extérieur de l’organisation pour évaluer la taille du marché, les tendances, la segmentation et les facteurs de succès susceptibles d’influencer un nouveau projet d’installations. Pour les projets n’envisageant que des améliorations mineures aux installations, cet exercice peut être relativement simple. Pour un projet qui ajoute de manière significative aux infrastructures culturelles d’une communauté, des enquêtes détaillées, des analyses démographiques et des évaluations de la pénétration du marché seront nécessaires, et une équipe de consultants mettra plusieurs mois à recueillir et à analyser les données pertinentes.

Comprendre les conséquences du projet sur votre entreprise

Un plan d’affaires et de fonctionnement se penche, au contraire, sur des facteurs internes qui sont affectés par les nouvelles installations. Le plan devrait inclure :

  • Un budget de fonctionnement et des modèles projetés de flux de trésorerie
  • Des prévisions de personnel et de coûts d’exploitation pour les nouvelles installations
  • Les effets possibles d’une vaste entreprise de collecte de fonds sur les dons annuels.

Ce volet sera probablement assuré par le personnel interne du service des finances avec l’aide de consultants.

This post is also available in: Anglais